Building
1956 -1991

Le 29 novembre 1956 la belle voix de l’animatrice Nara Chleptchian a réalisé le rêve de nous tous : on a annoncé le début de la Télévision publique, un événement attendu par tout le monde attendait.

Les premiers employés de la Télévision considéraient la TV comme possibilité de se communiquer avec l’art et la culture. C’était la cause principale que les premières diffusions étaient pleines d’émissions artistiques et de spectacles télévisées. On préparait aussi des téléprogrammes enfantins. La première était l’émission de réalisateur Olga Melik-Vrtanessian ¨Les contes de Gulnaz tat¨ diffusée pour la première fois le 17 février 1957.

Le 6 août de la même année la chaîne a été complétée par l’émission ¨Les nouvelles de la semaine¨ qui n’était pas régulière. Ce n’est qu’à partir février 1958 que l’émission nommée ¨Les nouvelles¨est devenue régulière. Juste dans cette période a été créée la rédaction des nouvelles de la télévision. Les premiers commentateurs politiques étaient John Kirakossian et Hakob Hakobyan.

Les préparations de la première émission de Nouvel An étaient bien remarquables.

Le pavillon de 60m² ne convenait pas aux spectacles festifs. A côté de piano, des caméras, de moniteur et des lumières on devait installer le sapin de Noël. Grâce aux collaborateurs inventifs le sapin naturel a été remplacé par l’artificiel et l’opéraeur Vahagn Gharibyan avec ses assistants a créé le premier projecteur à l’aide des bouteilles brillantes et les lampes multicolores dedans.

10 ans après la fondation, la télévision arménienne étaient déjà dans les premiers rangs parmi les cercles de l’alliance, ayant 500 écranisations dont ¨Sayat-Nova¨ et ¨Le rouge à lèvres N4¨.

Dans les années 1970 la télévision publique était diffusée hors le territoire d’Erevan. Les premières émissions hors la capitale étaient transmises à Kapan, à Kadjaran, à Sisian, plus tard à Amassia. Dans ces régions le peuple a eu la possibilité de voir les émissions de l’Arménie, ansi que de Moscou.

¨Allumez la chaîne 11¨. En 1973 l’édition N40 de l’hebdomadaire ¨Erevan est en diffusion¨ annonce par ce titre le début de deuxième programme de la télévision arménienne.

Déjà en 1978 les émissions de ces deux programmes étaient diffusées en image coloré.

En parlant de la diffusion colorée on ne peut pas oublier Hovhannes Adamyan qui est l’auteur de l’invention de télé tricolore et l’invention duquel ¨Columbia Pictures¨ a utilisé dans les années 1950.

En 1977 la durée moyenne des émissions de la télévision arménienne était 12 heures. Pendant ces années dans notre pays il y avait près de 500.000 télés, dont 100.000 colorées.

Au début des années 1970 la diffusion musicale de la télévision publique a épanoui de plus en plus. Un orchestre symphonique de télévision et de radio a été créé ayant comme directeur Ohan Duryan. L’émission ¨Boîte musicale¨, dont la première diffusion était le 25 novembre 1977, a joué un grand rôle dans la propagande des chansons nationales et de l’estrade.

En 1983 la télévision arménienne a présenté une autre surprise, le film de l’opéra ¨Anouche¨, réalisé par studio ¨Erevan¨.

Dans les mi 1980 la diffusion en direct a été rétablie.

L’émission ¨Le téléspectateur propose¨ a été créée présentant les avis des téléspectateurs sur les émissions. A cette époque l’émission informatique ¨Lraber¨ a eu des modifications qualitatives, la confiance vers la parole de télé a augmenté.     

Pour le peuple Arménien le 1988 était une année de l’autodétermination, des déferlements. Le problème de Karabakh était sur le tapis. Le petit écran est devenu plus public, surtout à l’aide de l’émission de Henrik Borovik ¨Disposition¨ diffusée par la télévision de Moscou,  présentant les événements d’Artsakh. Mais la culmination des présentations de ces événements était la diffusion directe du 15 juin des travaux des sessions de Conseil suprême de l’Arménie. Dans la même époque on a eu aussi des diffusions en directe du Haut Karabakh. 

A la fin de l’an 1988 la télévision était couverte des couleurs noirs. Dès les premiers jours de tremblement de terre les journalistes de la rédaction générale de la télévision étaient dans la zone sinistrée. Les émissions spéciales de ¨Lraber¨ commençaient et finissaient par les reportages préparés à Spitak.

Après le tremblement de terre des milliers de gens cherchaient leurs relatives, leurs amis.

La rédaction ¨Erevan et les Erevanais¨ avec le ministère des affaires internes de la République d’Arménie crée le programme et l’émission ¨La recherche¨ qui a trouvé et a aidé beaucoup de personnes.

 

 

Lire la suite
1991-2005

Au début des années 1990 la télévision a été relativement libérée de la censure. Parallèle aux émissions publiques-politiques, ont été ajoutées des émissions de loisir. L’émission ¨La mosaïque¨ qui avait diffusé le dernier jour de 1990 un télémarathone de 24heures ¨Voyage vers 1991¨, a eu un grand succès. Un mois plus tard a été créée une nouvelle émission nommée ¨ 3e onde¨ dont le groupe créatif a été composé dès le premier jour : Artak Arzoumanyan, Elmira Arsenyan, Artavazd Eghoyan, Vatchagan Nersisyan, Karen Kotcharyan.        

L’indépendance de 1991 était le début d’une nouvelle époque pour le peuple Arménien. Pour la première fois le système informatique a eu la possibilité de se développer dans des conditions libres et favorables. Quelques jours après la déclaration de l’indépendance a été créée l’émission informatique ¨Haylour¨ (nouvelles arméniennes), dont le présentateur était Tigran Naghdalyan. Chaque diffusion de l’émission était accompagnées à la fin par des vidéos musicales, souvent par les chansons de Rouben Hakhverdian.

Mais ce n’était pas très facile d’être indépendant. L’Arménie est restée sans électricité. A cause de l’électricité donnée 2-3 heures par jour, les émissions ont été diminuées par 2/3. On avait dans le la crise économique dans le pays, des actions de guerre avaient été commencées à Artsakh. L’ attention des journalistes était centrée sur cette guerre. Les appareils photos, les caméras, les dictophones, les feuilles de papiers et les stylos à la main, les journalistes se trouvait en pleine bataille.

En mai 1992 le groupe de ces journalistes a créé l’émission ¨L’objectif d’Artsakh¨. Une autre émission nommée ¨Goyamart¨qui commentait les événements à Artsakh, a été créée en 1994.

Un fait spécifique de la création de chronique d’Artsakh était la série documentaire sur les batailles d’Artsakh réalisée par le réalisateur Arméno-bulgare Tsvetlana Pascaleva.   

En novembre 1996 le 40ème anniversaire de la télévision arménienne a été largement fêté.

La télévision nationale gardait avec grande difficulté ce qu’elle avait créé pendant les années passées.

En 1997, 6 ans après la fermeture de ¨Haylour¨, Tigran Naghdalyan retourne avec son propre émission ‘Agenda’. Pendant ces années un petit studio de télévision ‘Art-13’ est créé dont l’idée supportait même le ministre de la défense M. Vazgen Sargsyan. On crée plus tard l’émission ‘Zinouj’.

A partir de 1999 la télévision de l’Arménie commence a à être diffusée par satellite. La diffusion était réalisée par le contrat signé entre le ministère de communication et l’organisation italienne ‘Telespazio’.

Déjà en 2000, selon la nouvelle loi en action, la Télévision Nationale est renommée Télévision Publique avec un logo ‘H1’.  La loi de la République d’Arménie sur ‘La télévision et la radio’ entrée en vigueur la même année oblige la Télévision Publique de diffuser toutes les émissions et tous les films en arménien jusqu’au premier janvier 2005 le plus tard.

Premièrement ont été traduits les feuilletons, puis les dessins animés.     

 

Lire la suite
2005-2008

En 2005 est créé le premier studio virtuel dans la république. Le premier but du studio était la diminuation des dépenses pour les décorations. On a tourné dans ce studio les émissions ‘Le conte vous appelle’ et ‘Le top 10’.

L’an de 2005 a ouvert pour la télévision de nouvelles voies de développement.  Pendant la 56e conférence générale de l’Union des diffuseurs Européens la Télévision Publique est devenue  membre de l’Union, grâce à quoi le 50e anniversaire de l’Eurovision a été diffusée en Arménie. L’année prochaine l’Arménie aussi a pris part dans le concours musical. En 2007 les petits aussi ont été integrés dans le concours. Le groupe ‘Arévik’ a pris la 2e place d’honneur avec sa chanson ‘Rêve’.       

 

 

Lire la suite
2008-2016

En 2008 ont diminué et plus tard ont disparu les feuilletons latino-américaines, une série de shows différents, au lieu desquels on a eu sur les écrans des films et des émissions arméniens. C’était le début d’une nouvelle étape de production des téléfilms et des longs métrages.

En 2009 au studio Erevan a été filmé le long métrage ‘Le pigeon tué’, par les motifs de nouvel de Nar-Dos. En 2010 on a présenté aux téléspectateurs le film composé de 5 séries ‘Khatchagoghi Hichatakarane’ /L’agenda de crucifix/, selon les motifs de nouvel de Raffi, en 2011 le film ‘Artiste’ basé sur les motifs de roman de Chirvanzadé. Les premiers feuilletons arméniens étaient ‘Les orphelins’, ‘Anna’ /2009/, ‘Notre village’ /2013/, ‘L’ambulance’ /2014/ : En 2015 a débuté la diffusion de feuilleton ‘Division spéciale’.

A partir de 2010 jusqu’à nos jours on diffuse le projet musical ‘Cantique des cantiques’, en 2013 a débuté l’émission littéraire ‘Hayadaran’.

Durant ces années le développement de la technologie de la télévision a donné la possibilité de faire les premiers pas pour commencer la diffusion digitale.

En 2014 on a acheté le système de l’entreprise Avid connue dans le monde et qui travaillait parfaitement avec plusieurs chaînes /ORT, RTR, BBC, ABC/ : serveurs visuels, composants complémentaires, ainsi que de grands possibilités données par la graphique digitale.

En 2015 la Chine a offert à la Télévision Publique une nouvelle station mobile HD avec ses 10 caméras et une station de diffusion HD par satellite.

La Chine a offert aussi une machine digitale de rassemblement de nouvelles.

Au présent on peut suivre les diffusions de la télévision publique par ordinateur, par téléphone mobile ou par les tablettes.

Il y a des applications pour les systèmes iOS et Android qu’on peut télécharger gratuitement.

Le 13 septembre 2016 la 60e saison de diffusion de la Télévision Publique a débuté et le même jour on a passé à la diffusion HD pour les fréquences métriques et de satellite.

 

 

 

 

Lire la suite

Annonces